Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2015 5 28 /08 /août /2015 19:00

Cet article est consacré à l'étude critique d' un article du magazine Sciences et Avenir numéro 822 d'août 2015, consacré à l'astrologie et l'astronomie. Je ne vais pas tout analyser, mais uniquement les points qui me semblent les plus intéressants.

 

Le titre du magazine : Astrologie, Astronomie : la science face aux croyances

D'emblée le titre du magazine Sciences et Avenir propose une opposition entre la science (ici l'astronomie) et les croyances (l'astrologie).

Il faut savoir que cette opposition entre astrologie et astronomie n'est pas universelle. En Inde, pays qui compte 1 milliard 200 millions d'habitants, soit un pays 18 fois plus peuplé et 5 fois plus grand en superficie que la France, l'astrologie est officiellement considérée comme une science depuis le 3 février 2011, le magazine ne dit pas un mot sur cet événement capital pour la communauté astrologique mondiale, ce qui montre d'emblée le parti pris contre l'astrologie du magazine. On délivre des doctorats d'astrologie, le ministère de la recherche finance des programmes de recherches sur la prévention du cancer par l'astrologie. L'astrologie et l'astronomie sont considérées comme deux branches d'un même savoir, le jyotisa, la science qui étudie les lumières célestes jyotis et qui inclut d'autres types de divinations comme l'interprétation des présages.

On est très loin d'un discours réducteur tenu par la Fédération Des Astrologues Francophones (FDAF) qui affirme que «Tant que l’astrologie sera confondue avec la bonne aventure, la voyance et la cartomancie, elle n’aura aucune chance d’être acceptée dans le champ des sciences humaines ». Ce discours est inexact et réducteur puisqu'en Inde, l'astrologie ne s'est pas coupée de sa partie divinatoire, l'astrologie horaire, pourtant l'astrologie est considérée comme une science là-bas et elle est enseignée à l'Université.

En Inde, les astrologues revendiquent à la fois un ancrage dans une tradition religieuse (brahmanique) et une modernité scientifique. En plus de l'astrologie, les astrologues indiens ont recours à la chiromancie et à d'autres méthodes divinatoires.

Aux États-Unis, on étudie également l'astrologie sérieusement, notamment au Kepler College de Seattle... On a des conférences sur le lien entre le tarot et l'astrologie, des cours d'astrologie horaire donc divinatoire etc...

Il existe une différence de technique astrologique : au Kepler College (États-Unis), on pratique principalement une astrologie tropicale, calée sur les saisons, alors qu'en Inde on pratique une astrologie sidérale, basée sur les constellations donc les étoiles. 

Maintenant je vais reprendre la position officielle de la science en France sur l'astrologie, et de ce magazine. En France, la science est basée sur une dichotomie : ce qui n'est pas vrai est automatiquement faux. La communauté scientifique est garante des sciences, elle produit des «connaissances scientifiques» à partir de méthodes d'investigation rigoureuses, vérifiables et reproductibles.

La science est régie par le cerveau gauche, c'est le mode de compréhension privilégié de l'homme moderne occidental : pesant, classant, ordonnant, le monde est perçu comme un simple objet sans âme dont il faut connaître les lois de fonctionnement, il n'y a pas de transcendance. La science est une forme de pensée unique qui tend à tout séparer, quantifier, peser. Or le mode de pensée cerveau gauche ne peut pas tout expliquer ni comprendre.

L'astrologie propose de nous ouvrir à d'autres voies de connaissance réintégrant le temps (l'astrologie prévisionnelle, rien n'arrive par hasard), le sens souvent caché des événements, et l'intuition, régis par le cerveau droit. Cette voie n'est pas quantifiable au sens scientifique.

Mais même en France, en 2015, les mentalités changent, la preuve : l’hôpital s’ouvre aux guérisseurs dont l'action n'est pas quantifiable, les guérisseurs ont une action de type cerveau droit puisqu'il est difficile de quantifier ce qu'ils font. On fait appel en France aux coupeurs de feu dans certains services hospitaliers notamment dans le service des grands brûlés, à Saint-Brieuc, Rodez, Annemasse, Marseille... C'est une preuve que même dans des institutions officielles, on utilise officieusement de plus en plus de méthodes non conventionnelles.

 

Revenons à l'article de Sciences et Avenir

Astrologie, Astronomie : la science face aux croyances + Vidéo

Page 28 : l'astrologie bute sur les statistiques

Page 27 : le mois de naissance (le signe astrologique) permet de déterminer les maladies que chacun risque de développer au cours de sa vie..., étude de l'Université de Columbia (New-York) réalisée sur 1,7 millions de personnes !!!

C'est une attitude paradoxale de la part du Magazine Sciences et Avenir (qui en voulant absolument minimiser les résultats de l'étude sur le lien entre le mois de naissance et les maladies qu'on développe attise la curiosité...) : comment dans un même article peut-on dire des choses totalement contradictoires : si l'astrologie bute sur des statistiques (p.28) comment se fait-il que le mois de naissance (le signe astrologique) permet de déterminer les maladies que chacun risque de développer au cours de sa vie (p.27) ? Ce qui montre bien qu'il existe au moins une étude quantitative qui tendrait à prouver, que même partiellement l'astrologie fonctionne. Comme par hasard cette étude n'est pas faite en France...

 

Astrologie, Astronomie : la science face aux croyances + Vidéo

Ce graphique de l'étude de l'Université de Columbia (New-York) sur le lien entre le lieu de mois de naissance et les maladies est ici. Elle peut justifier partiellement les observations faites par l'astrologie médicale.

Cette étude comporte un biais important au niveau astrologique dans l'étude car un mois de naissance correspond à 2 signes astrologiques : par exemple le mois de mars : les deux premiers tiers du mois de mars concernent le signe du Poisson, et le dernier tiers du signe du mois de mars le signe du Bélier.

Toutefois l'étude de l'Université de Columbia valide partiellement l'astrologie médicale. En effet, en astrologie, le signe astrologique du Scorpion, s'il est mal vécu peut devenir auto destructeur et développer, plus qu'un autre signe solaire, une pathologie mentale. Pour être heureux, le signe solaire du Scorpion a besoin d'une passion.

Or dans le tableau ci-dessus : mental illness (maladie mentale en anglais), la maladie mentale est associée au signe solaire du Scorpion, en astrologie tropicale, en effet, c'est pour des naissances au début du mois de novembre qu'on trouve le plus de personnes touchées par cette maladie...

 

Astrologie, Astronomie : la science face aux croyances + Vidéo

Page 30 : Astres et humains, quelle influence ?

L'article de Sciences et Avenir dit que les astres ont une influence physique sur les humains totalement négligeable.

Il existe 4 forces au niveau scientifique :

Les forces nucléaire forte et faible

La force gravitationnelle

La force électromagnétique

Je suis d'accord avec Sciences et Avenir, les astres exercent une influence physique sur les humains totalement négligeableMais ce n'est pas parce que cette influence physique (de type cerveau gauche) est négligeable qu'il n'existe pas une influence de type cerveau droit : la position des astres à la naissance a un sens, une signification non quantifiable d'un point de vue quantitatif, sauf ce que montre partiellement l'Université de Columbia sur le lien entre les maladies et le mois de naissance....

Astrologie, Astronomie : la science face aux croyances + Vidéo

Sciences et Avenir nous explique que le zodiaque des astrologues commence par le signe du Bélier, c'est-à-dire lorsque le Soleil, vu depuis la Terre, se trouve dans la constellation du Bélier. Cette configuration correspond à la constellation du Bélier, il y a 2000 ans car les constellations se déplacent d'un degré tous les 72 ans. Aujourd'hui lorsque survient le premier jour dans l'hémisphère nord du printemps, environ le 21 mars, le Soleil est dans la constellation des Poissons.

Sciences et Avenir joue sur une confusion entre le zodiaque tropical et le zodiaque sidéral.

En France environ

10% des astrologues utilisent le zodiaque sidéral uniquement

80 % des astrologues le zodiaque tropical uniquement

10% des astrologues utilisent les 2 zodiaques

Les astrologues qui utilisent le zodiaque sidéral connaissent ce décalage des constellations.

Pour les astrologues (comme moi) qui utilisent majoritairement le zodiaque tropical où le degré 0°Bélier correspond dans l'hémisphère nord au début du printemps, les constellations sidérales ne sont pas utilisées pour délimiter les signes

Les signes du zodiaque, en astrologie tropicale, sont une division en 12 parties égales de l'écliptique, la projection sur la sphère céleste de la trajectoire apparente du Soleil vue de la Terre.

Ce qui signifie qu'en astrologie tropicale, le début du printemps dans l'hémisphère nord correspond au degré 0°Bélier, aujourd'hui, il y a 2000 ans et dans 2000 ans. Le zodiaque tropical est fixe.

Alors que le zodiaque sidéral est mobile, utilisé en Inde et par 10% des astrologues français de manière exclusive.

En 2015 :

Le 0° Bélier en astrologie tropicale correspond à 5°56 Poissons en astrologie sidérale (constellations, décalage Lahiri).

Le 0° Bélier en astrologie sidérale (constellations) correspond à 24°04 Bélier en astrologie tropicale.

Le 0° Bélier en astrologie tropicale se produit le 20 mars

Le 0° Bélier en astrologie sidérale (constellations) se produit le 14 avril

Sciences et Avenir joue sur une confusion entre les deux zodiaques. D'ailleurs ce décalage entre les saisons et les constellations est connu depuis au moins l'époque de l'astronome Hipparque qui l'a découvert au IIème siècle avant Jésus-Christ.

Le Zodiaque astrologique de l'astrologie tropicale (fixe) n’est pas le Zodiaque astronomique de l'astrologie sidérale (mobile).

 

Ci-dessous : carte du ciel du 30 août 2015, à Paris, à 0h00

à l'extérieur : zodiaque sidéral, décalage Lahiri, il existe plusieurs décalages en astrologie sidérale, je ne détaille pas, mais le décalage Lahiri est le plus utilisé car il est reconnu officiellement par le gouvernement indien.

à l'intérieur : zodiaque tropical

Astrologie, Astronomie : la science face aux croyances + Vidéo

Le décalage entre le zodiaque astronomique, décalage Lahiri, et le zodiaque tropical est de 24° en août 2015 ; il varie de 1° environ tous les 72 ans.

Le Soleil est à 12° Lion en astrologie sidérale alors qu'il est à 7° Vierge en astrologie tropicale.

L'Ascendant est du signe du Taureau en astrologie sidérale alors qu'il en Gémeaux en astrologie tropicale.

La conjonction Lune – Neptune en Verseau en astrologie sidérale se trouve en Poissons en astrologie tropicale.

En revanche Saturne est situé en Scorpion dans les deux zodiaques mais à 4°49 Scorpion en astrologie sidérale alors que Saturne se trouve à 28°50 Scorpion en astrologie tropicale.

Astrologie, Astronomie : la science face aux croyances + Vidéo

L'autre nom de Ophiucus est la constellation du Serpentaire. L'argument de Sciences et Avenir est basé sur la confusion entre le zodiaque tropical et le zodiaque sidéral.  Les constellations sidérales mobiles ne sont pas utilisées pour délimiter les signes tropicaux qui sont fixes et calculés à partir de l'écliptique.

Astrologie, Astronomie : la science face aux croyances + Vidéo

Page 32 : Notre ciel n'est plus celui du Moyen-âge

L'astrologie adopte toujours une vision de monde forgée au Moyen Age, héritée du philosophe Aristote (IV ème siècle avant Jésus-Christ) : cette représentation est géocentrique et place la Terre au centre du monde.

Important : un courant minoritaire en Grèce au IIIème siècle avant Jésus-Christ pensait que la Terre tournait autour du Soleil, courant de pensée défendu par Aristarque de Samos.

Les astronomes étudient le ciel tel qu'il est.

Les astrologues étudient le ciel depuis l'endroit où ils se trouvent. Pour les astrologues anciens, ce qui est important c'est ce qu'on voit avec ses yeux.

Ces deux ciels sont différents !

Mais c'est vrai qu'un courant minoritaire d'astrologie moderne utilise une astrologie héliocentrique, fait que le magazine Sciences et Avenir ne souligne pas, puisqu'il l'ignore. J'ai d'ailleurs connu un très bon astrologue pratiquant l'astrologie héliocentrique, Robert Gourian (1932-2013), aujourd'hui décédé.

 

Astrologie, Astronomie : la science face aux croyances + Vidéo

Ci dessous : thème d'astrologie héliocentrique tropicale, calculé depuis le centre du Soleil.

L'astrologie héliocentrique est majoritairement tropicale avec le 0° Bélier calé sur le début du printemps dans l'hémisphère nord, car on pourrait faire une astrologie héliocentrique sidérale...

Astrologie, Astronomie : la science face aux croyances + Vidéo

Différences par rapport à une carte du ciel calculée depuis la Terre :

Pas de domification donc : pas de maisons, pas d'ascendant.

Pas de Soleil.

Pas de Lune, c'est un satellite de la Terre c'est donc une donnée négligeable vue depuis le Soleil.

Et on remarque dans un thème héliocentrique, des aspects astrologiques qu'on n'observe pas depuis la Terre par exemple un carré Vénus – Mercure qu'on observe pas depuis la Terre car vu depuis la Terre l'écart maximal entre Vénus et Mercure est de 76°.

Et on a la Terre qui se trouve toujours dans le signe opposé au Soleil, comme la Terre est en Poissons cela signifie que le Soleil est en Vierge, même s'il est absent de la carte du ciel.

Pour terminer soyons optimistes pour l'astrologie.

1) L'astrologie a été reconnue comme science en Inde en 2011.

2) Elle est étudiée sérieusement aux États-Unis et dans d'autres pays.

Et ce malgré les scientifiques de type cerveau gauche, donc contre l'astrologie.

Sciences et Avenir le dit

Page 28 : 22% des Français croient aux prédictions par les signes astrologiques et aux horoscopes. Sur une décennie ce chiffre est même en augmentation de 2 %.

Les scientifiques se positionnant contre l'astrologie ne sont pas parvenu malgré leur pouvoir dans les médias principaux à inverser la courbe d'intérêt pour l'astrologie, au contraire, ils ont fédéré la majorité des astrologues et du public contre eux ...

L'astrologie française se porte beaucoup mieux qu'on ne le croit même si elle a du retard sur les États-Unis et l'Inde.

 

© Kevin Lagrange, tous droits réservés, reproduction interdite. Consultations astrologiques (monde entier, webcam, mail)Cours d'astrologie et d'astrologie horaire via webcam (tous niveaux), Thèmes astraux, comparaison astralePrévisions astralesCours de tarot de Marseille et d'Oracle de Belline 06 60 17 18 54 (9h-20h sauf les dimanches et jours fériés) ; astrologie@hotmail.fr

Nouveau : Rectification de l'heure de naissance et séminaire d'astrologie relationnelle sur MP3 à acheter ici : CLIQUEZ ICI

Partager cet article

Repost 0
Published by Kevin Lagrange - dans Sciences
commenter cet article

commentaires

voyance en ligne gratuite 26/01/2016 09:59

Bonjour !
Votre blog est très intéressant ; et présente bien tout ce qui est bon Merci !

Kevin Lagrange 27/01/2016 10:18

Merci beaucoup !

Kevin Lagrange 27/01/2016 10:17

Merci beaucoup !

Le Blog Astrologie Conseil

  • : Astrologie Conseil, le blog de l'astrologue Kevin Lagrange à Rennes, Paris et par webcam ( monde entier) : thèmes astraux, coaching, astrologie horaire, amoureuse, mondiale, prévisionnelle, cours d'astrologie tous niveaux.
  • Astrologie Conseil, le blog de l'astrologue Kevin Lagrange à Rennes, Paris et par webcam ( monde entier) : thèmes astraux, coaching, astrologie horaire, amoureuse, mondiale, prévisionnelle, cours d'astrologie tous niveaux.
  • : Articles et vidéos de thèmes astraux, d'astrologie horaire, prévisions astrales (Révolutions Solaires, éclipses, fridaires...), astrologie mondiale, oracle de Belline, tarot de Marseille...
  • Contact

Recherche Dans Le Blog